Accueil >
Vacances nature en Lozère >
La faune et flore

Vacances proches de la faune sauvage en Lozère

La Lozère est l'une des seules destinations en France où les touristes et vacanciers peuvent profiter d'une réelle proximité avec la nature. Les milieux sauvages du département et son environnement propice à la pratique d'une multitude d'activités divertissantes de plein air en font un lieu propice à la découverte de la faune. Vous souhaitez passer vos prochaines vacances à proximité des animaux sauvages et de la flore diversifiée des régions naturelles du département le moins peuplé de France ? Voici tout ce que vous devez savoir pour bien préparer votre voyage. Que vous prévoyiez de voyager seul, en couple ou en famille avec les enfants, Lozère Résa vous livre ses meilleurs conseils.

Sommaire

  1. Où peut-on observer la faune sauvage en Lozère ?
  2. Quelle faune sauvage peut-on observer en Lozère ?
  3. Quelles activités réaliser à proximité de la faune sauvage en Lozère ?

Où peut-on observer la faune sauvage en Lozère ?

La Lozère est un territoire caractérisé par une faune et une flore particulièrement riches. Sa superficie de 5 167 km² divisée en 4 régions naturelles est essentiellement couverte de végétation et d'espaces sauvages magnifiquement préservées. De l'Aubrac à la Vallée du Lot en passant par le Mont Lozère, la Margeride et les Grands Causses, les mammifères, oiseaux, amphibiens, poissons et invertébrés que vous pouvez rencontrer sont très nombreux. Certains sont emblématiques de la région et bénéficient du statut « d'espèce protégée ». Pour profiter pleinement de votre découverte de la faune en Lozère, les destinations à privilégier sont les suivantes :

  • le parc national des Cévennes,
  • le parc naturel régional de l'Aubrac,
  • les parcs animaliers de Meyrueis,
  • Saint-Léger-de-Peyre,
  • Sainte-Eulalie.


Vous pouvez opter pour la réservation d'une location de vacances dans un village à proximité ou au cœur de l'un de ces parcs pour découvrir au plus près la richesse faunistique fascinante de la Lozère.

Parc national des Cévennes

Le parc national des Cévennes est un vaste territoire de 2 700 km² qui s'étend sur les départements de la Lozère, du Gard et de l'Ardèche. Créé en 1970, il fait partie des 10 parcs nationaux de France. La réserve compte en son sein, y compris dans sa zone cœur, plusieurs petits villages dans lesquels habitent près de 64 000 personnes au total. Les emblématiques Gorges du Tarn et leurs paysages très attractifs font partie du parc. La richesse paysagère et floristique de ce vaste territoire de moyenne montagne lui a valu plusieurs distinctions honorifiques.

Il a notamment été distingué par l'UNESCO en tant que « réserve de biosphère » pour l'équilibre qui y règne entre l'Homme et la nature. Le parc est également inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité. Elle doit cette distinction aux paysages culturels de l'agropastoralisme des Causses et des Cévennes. Enfin, la réserve détient également le label « réserve internationale de ciel étoilé » pour l'absence ou presque de pollution lumineuse en son sein. La nuit, les vacanciers peuvent notamment contempler son magnifique ciel étoilé et ses panoramas qui forcent l'admiration. Sur le plan faunistique, la réserve nationale cévenole est l'une des réserves les plus riches de France.

Elle compte au total plus de 2 410 espèces animales, dont une grande majorité de vertébrés, mais également des oiseaux, des poissons, des amphibiens, des reptiles. Les deux tiers des mammifères de France se trouvent sur le territoire de la réserve. On décompte parmi ceux-ci 20 espèces de chiroptères. Vous aurez également l'opportunité de découvrir à l'occasion d'un séjour au cœur de cette réserve naturelle de nombreux animaux menacés de disparition. Nous pouvons entre autres citer le faucon pèlerin, le hibou grand-duc, l'aigle royal, circaète Jean-le-blanc…

Pour passer vos vacances en Lozère dans la réserve de biosphère des Cévennes, optez pour la location d'un gîte de France ou d'un meublé de tourisme dans l'un des villages situés sur le territoire de la réserve, de préférence dans sa zone « cœur ».

Parc naturel régional de l'Aubrac

Tout comme la réserve de biosphère cévenole, le parc naturel régional de l'Aubrac s'étend sur trois départements (La Lozère, l'Aveyron et le Cantal) et englobe le territoire de plusieurs communes (64 au total). C'est un territoire vaste de 2 204 km² caractérisé par des paysages diversifiés, une forte saisonnalité et une géologie variée. Son point le plus haut culmine à 1 469 mètres d'altitude. La réserve abrite également des milieux naturels rares dans le département, pour le plus grand bonheur des amoureux de la nature.

Vous pouvez notamment y observer des tourbières et des prairies naturelles. La faune de la région naturelle de l'Aubrac est l'une des plus riches de la région. Elle réserve de nombreuses surprises aux vacanciers qui profitent d'un séjour dans le milieu pour faire des balades à pied ou à vélo. De nombreux sites migratoires ainsi que des sites de nidification y sont notamment présents pour de nombreux oiseaux remarquables : le Milan Royal par exemple. De grands mammifères, dont certains sont protégés, sont également présents dans les vastes espaces boisés de la réserve. Durant votre séjour, vous aurez peut-être l'opportunité de tomber nez à nez avec le chevreuil, le cerf élaphe, le renard, le lièvre, le blaireau ou avec d'autres mammifères rares.

Les milieux aquatiques sont peuplés de truites, de loutres, de moules perlières et d'écrevisses. Si vous décidez de passer vos vacances d'été ou d'hiver sur ce territoire, vous pouvez facilement trouver des locations de vacances de standing variées dans l'un des villages environnants. Le village de Nasbinals fait partie des destinations les plus prisées par les vacanciers dans cette région.

Les parcs animaliers

La Lozère compte également de nombreux parcs animaliers qui offrent la possibilité d'observer une faune diversifiée et très riche. Durant votre séjour sur place, ne manquez pas de faire un tour dans les parcs animaliers de Meyrueis, Saint-Léger-de-Peyre et Sainte-Eulalie pour découvrir des animaux sauvages dans un cadre exceptionnel et très peu modifié par l'activité humaine.

Les visites au sein de ces parcs peuvent durer 30 minutes à 1h30, voire plus selon l'option choisie et les animaux à découvrir. Optez pour une visite guidée pour profiter pleinement de l'expérience. Vous pouvez vous y rendre en groupe, en couple ou en famille avec les enfants. Les amoureux de la nature en situation de handicap ont également la possibilité de profiter d'une visite guidée dans ces parcs animaliers.

Quelle faune sauvage peut-on observer en Lozère ?

La faune des différentes régions naturelles de notre département est très diversifiée et ne saurait être explorée totalement en quelques jours de balade. Toutefois, certains animaux emblématiques sont à découvrir absolument lors d'un passage dans le département. Il s'agit entre autres des loups du Gévaudan, du bison d'Europe, du cheval de Przewalski et de différentes espèces de vautours : fauve, moine…

Le cheval de Przewalski

Le cheval de Przewalski est une espèce de cheval (le dernier au monde n'ayant jamais été domestiqué) qui était en voie d'extinction dans les années 1960 et qui a trouvé refuge sur le Causse Méjean grâce à une association locale. Il y a actuellement un important troupeau de chevaux de Przewalski en liberté dans la région. Ils sont composés de différents groupes familiaux et peuvent supporter sans difficulté le froid ainsi que la chaleur extrême. Le cheval de Przewalski se reconnaît à sa grosse tête, ses yeux placés en hauteur, ses longues oreilles et son gros corps à raie. Il mesure en moyenne 2 mètres pour une hauteur de 160 cm.

Les chevaux de Przewalski vivent aujourd'hui en Lozère, dans des conditions les plus proches possibles de celles qu'offrent leur habitat d'origine. Ils attendent d'être réintroduits sur le territoire de leurs ancêtres. N'hésitez donc pas à profiter de votre prochain passage dans le département pour découvrir le dernier cheval sauvage au monde pendant que cela est encore possible. La réservation d'une location de vacances à proximité du Causse Méjean est un bon point de départ. Vous pouvez trouver de nombreux gîtes de France, gîtes simples et chambres d'hôtes dans cette région.

Les loups

Ne manquez pas de visiter la réserve des loups du Gévaudan durant vos séjours à la campagne en terre lozérienne. Située dans un village de la Margeride, elle abrite 5 espèces différentes de loups venus des 4 coins du monde :

  • le loup du Canada, également appelé loup du Mackenzie (canis lupus occidentalis),
  • le loup arctique, au pelage clair (canis lupus arctos),
  • le loup de Pologne, au pelage fauve mêlée de gris et de noir (canis lupus lupus),
  • le loup de Mongolie et son pelage fauve (canis lupus chanco),
  • le loup de Sibérie (canis lupus albus).


Lors de votre visite, vous découvrirez les véritables raisons pour lesquelles le loup est un animal mal-aimé en France ainsi que la vérité au sujet des légendes qui courent sur cet animal depuis des siècles. Vous ne courrez aucun risque, car les loups de la réserve sont impossibles à approcher. Ils ne peuvent qu'être observés à distance. Toute la famille peut profiter de cette activité de découverte de la faune en Lozère.

Le bison d'Europe

Le bison d'Europe est un mammifère imposant qui est présent à l'état sauvage au nord de l'Europe uniquement. Il fut réintroduit en Margeride depuis le début des années 1800 et fait actuellement partie des animaux les plus emblématiques de la région. Les bisons de Sainte-Eulalie-en-Margeride vivent sur une superficie de plus de 200 hectares et sont en semi-liberté. Pour aller à la rencontre du mammifère terrestre le plus gros d'Europe, vous avez le choix entre une visite guidée et une balade à pied sur une zone restreinte.

La visite guidée peut se dérouler aussi bien en été qu'en hiver (en traîneau). Vous pouvez également profiter de votre visite dans la réserve pour visiter l'espace muséographie qui y a été aménagé. Il vous permet de découvrir l'histoire du bison au fil des siècles. La réserve des bisons d'Europe de Sainte-Eulalie est fermée et inaccessible au public de la mi-novembre à la mi-décembre.

Les vautours

Dans le ciel de la région naturelle des Cévennes et plus précisément celui des gorges du Tarn, il est possible d'observer les rapaces les plus emblématiques de la région : les vautours, l'aigle royal et les busards… C'est le fruit d'un travail de réintroduction qui a été mené sur plusieurs années par la réserve. Aujourd'hui, on y rencontre plusieurs vautours :

  • le vautour fauve,
  • le vautour moine,
  • le vautour percnoptère.


Ils peuvent être facilement observés à partir de la Maison des Vautours où une terrasse d'observation a été aménagée sous le courant d'air que les vautours empruntent pour se déplacer. Des caméras mobiles permettent d'observer de plus près le spectacle fascinant de leur déplacement.

Quelles activités réaliser à proximité de la faune sauvage en Lozère ?

Lors d'un séjour de découverte de la faune sur le territoire lozérien, certaines activités de plein air sont incontournables. Il s'agit entre autres de la balade, du canoë-kayak et du ski en hiver.

Randonnées

La Lozère est un territoire de randonnée par excellence. Ce sont au total plus de 2 450 km de sentiers de randonnées qui sont accessibles dans le département. La plupart de ces sentiers et chemins de balades traversent des zones dans lesquelles il est très fréquent d'observer la faune au loin… Les randonnées sur le territoire lozérien peuvent se faire à vélo, à dos d'âne ou à pied pour des visites plus longues. Vous pouvez vous faire accompagner d'un guide pour que la découverte se déroule de la manière la plus intéressante possible.

Canoë

Faire du canoë est une façon originale de découvrir la faune du département autrement. En optant pour une descente de la rivière Tarn en canoë, vous pourrez contempler de plus près de nombreux animaux aquatiques de la région, ainsi qu'un nombre impressionnant d'oiseaux et de mammifères. Pour cela, il vous suffit de choisir une formule qui vous permet de traverser le plus de milieux sauvages possible.

Le ski en hiver

Si votre découverte de la faune tombe en hiver, vous pouvez vous initier au ski dans l'une des nombreuses stations de ski qui abrite le département. Durant une sortie de ski de fond ou de balade en raquette, vous aurez peut-être la chance d'apercevoir certains animaux sauvages qui s'aventurent près des pistes pendant la saison froide. Réservez votre location de vacances à proximité d'une station de ski pour vivre des moments agréables au cœur de la nature lozérienne pendant l'hiver. Vous pouvez trouver l'hébergement qui vous convient en quelques clics depuis notre site.


L'hébergement a bien été ajouté à votre sélection